mercredi 23 mai 2018

Vingt coeurs - Fanny Joly



Titre: Vingt coeurs 
Auteure: Fanny Joly 
Illustratrice:   Christine Davenier
Éditeur: Clochette
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Album 3 ans + 
Parution: Avril 2017











Après une longue journée de travail, Noé s'apprête à rendre visite à sa douce, seul, de l'autre côté de la rivière. De page en page, plusieurs animaux expriment le souhait de vouloir l'accompagner, monter eux aussi dans la barque. Plusieurs de ces animaux vivent une situation plutôt difficile et les jeunes lecteurs s'attachent rapidement à eux, espérant que Noé leur fera une place pour les sauver. Il y a, entre autres, le cochon et le veau fuyant l'abattoir, la famille de lapins chassés de leur terrier et le coq qui se sauve de la casserole. Noé est un homme bon et il fait comprendre aux animaux, réticents de les accepter, que chacun a sa place et, plus encore, il les entraîne à ouvrir leur cœur et à se mettre dans la peau des autres. 



"Quand il y a de la place pour deux, il y en a pour trois."

Cette histoire parle de courage et de solidarité. Alors qu'un accident arrive et que Noé perd une rame, tous les animaux se rallient pour les ramener à bon port. Ce récit aborde aussi l'acceptation et la tolérance des autres et invite le lecteur à être à l'écoute, à développer de l'empathie. J'aime particulièrement la dernière phrase de l'album alors que l'auteure exprime la joie de simplement exister et, indirectement, le fait que vivre est un beau cadeau. Et, quel parfait jeu de mot! C'est un album qui livre divers messages et auquel une deuxième lecture nous apporte un regard nouveau, une vision différente de l'histoire et qui révèle des détails et des références qui nous ont échappés la première fois

Le texte est riche et il est un excellent tremplin pour entamer une discussion sur des sujets très actuels avec nos enfants. De plus, les images sont tous simplement merveilleuses. J'adore le style de Christine Davenier. D'une grande douceur, ses illustrations nous transportent dans un paysage aux couleurs magnifiques accompagné de tous ces petits personnages à l'allure sympathique. 




De la même illustratrice:

Poussons la porte du jardin - Duologie: X



Merci à Interforum Canada 
pour cette belle dose d'amitié





lundi 21 mai 2018

Mon papa - Andrée Poulin




Titres: Mon papa ne pue pas
           Mon papa ne pleure pas
Auteure: Andrée Poulin 
Illustrateur: Jean Morin
Éditeur: Isatis
Genre: Album 3 ans + 
Parution: Avril 2018







Le concept de ce livre a attiré l'attention de mes enfants, dès la réception: il a sa petite touche d'originalité. Un livre, 2 histoires, une de chaque côté, quelle belle idée! Voici un autre de ces albums qui m'ont mis la larme à l’œil grâce à la sensibilité des personnages. Les liens familiaux (père-fille et père-fils) nous touchent droit au cœur. Mon papa ne pleure pas aide à renverser un certain stéréotype.

Xavier, le petit garçon, a quelque chose qui le turlupine et cela le fait pleurer. Son papa lui demande d'arrêter, car "Un homme, ça ne pleure pas". Usant de persévérance, Xavier essaye, par différents moyens, de faire verser une larme à son papa (de tristesse, de colère, de joie). Il pense même aux fameux oignons tant détestés pour l'irritation qu'ils causent, mais rien ne fonctionne. 

La fin me laisse un peu perplexe. Je comprends le message, mais j'aurais aimé qu'il soit plus clair et davantage exploré. Que l'enfant en vienne à la conclusion que les garçons ont le droit de pleurer peu importe la raison, peu importe l'émotion. De ce fait, j'ai beaucoup aimé la courte apparition de Marion, la voisine, car elle normalise cette émotion, parfois mal vue, et, plus encore, elle amène le fait que la laisser sortir lui fait du bien. Pleurer c'est bien naturel, autant chez les filles que chez les garçons et.... même chez les hommes. 




En tournant le livre, comme pour aller regarder la quatrième de couverture, on découvre la deuxième histoire: Mon papa ne pue pas. Lors d'une journée de classe, les élèves sont invités à divulguer le travail de leur papa. Lorsque Margot annonce fièrement le métier de son père qui est éboueur, certains camarades éclatent de rire et disent de mauvais commentaires. 

La professeure est définitivement mon personnage préféré de ces deux histoires. Premièrement, parce qu'elle vient au secours de la petite Margot, mais aussi parce qu'elle démontre simplement et efficacement l'importance du travail de son papa. Tous les emplois ont des raisons d'être et il n'y a pas de sous métiers. La tournure de cette histoire est étonnante. Les préjugés sont trop souvent non fondés et cela apporte beaucoup d'essayer de comprendre et de connaître les choses avant de parler au travers de notre chapeau. Dans cette histoire, le papa de Margot a une merveilleuse idée qui enchante tous les élèves de sa classe. Son activité invite les jeunes à récupérer les objets et démontre que cela peut être super amusant. De plus, le lien qui unit Margot et son père est fort, unique et touchant. En conclusion: il en faut davantage de livres comme celui-là. 




Du même illustrateur: 
Escapades virtuelles: X
La bande des balafrés: X

Merci aux Éditions de l'Isatis
pour cet album fascinant 



  

jeudi 17 mai 2018

La princesse de l'eau claire - Susan Verde et Georgie Badiel




Titre: La princesse de l'eau claire 
Auteurs: Susan Verde et Georgie Badiel
Illustrateur: Peter H. Reynolds
Éditeur: Scholastic 
Genre: Album 4 ans + 
Parution: Avril 2018









Cette histoire, basée sur les souvenirs de la célèbre mannequin Georgie Badiel, est poignante et empreinte d’une si grande réalité trop souvent méconnue ou ignorée. Gie Gie vit en Afrique. Avoir de l’eau pour les membres de sa famille demande de grands efforts, et ce, jour après jour. L’auteure nous raconte ses désirs, sa frustration, leurs besoins et leur long périple pour les assouvir. 

Ce qui m’a le plus émue dans ce récit est la résilience de la fillette et la sérénité qu’elle dégage malgré ce qu’elle vit (le manque d’eau, les douleurs et le travail ardu). Elle chante avec les chiens sauvages, danse dans les herbes hautes, tournoie, rigole avec sa mère et joue avec d’autres jeunes au bord de la mare d’eau boueuse. L’histoire se termine sur un rêve, un espoir : trouver un jour la solution pour fournir de l’eau potable à plusieurs pays africains, ce que Georgie Badiel s’est efforcée et s’acharne encore à faire avec l’aide de la Fondation le Puits de Ryan. 

Assurément, cet album sensibilisera les lecteurs. Les mots sont puissants et éveillent, indiscutablement, quelque chose en nous. On ressent la tristesse de Gie Gie, ainsi que sa souffrance et sa grande satisfaction de boire, enfin, un verre d’eau à la fin de la journée. Les images, par les teintes utilisées, nous transportent en terre africaine où l’on a conscience de l’impuissance, mais aussi de la force des personnages. Aussi, l’illustrateur réussit à bien démontrer la grande distance parcourue pour accéder à l’eau, ainsi que tous les efforts qu’ils doivent déployer pour pouvoir l’utiliser. À la fin de l'histoire, se trouve un texte qui décrit la situation des gens n'ayant pas accès à l'eau potable en demandant à l'enfant de s'imaginer vivre sans cette richesse, aussi qui explique un peu la Fondation le Puits de Ryan et la collaboration de la mannequin Georgie Badiel. Je dois avouer que j’ai dû prendre une pause à la lecture tellement cette histoire m’a touchée. Remplie d’émotions, ma voix tremblait, par moment.





Du même illustrateur (en tant qu'auteur aussi):
Joyeux rêveur: X



Merci à Scholastic  
pour ce touchant récit


mercredi 16 mai 2018

Les mots d'Eunice - Gabriella Gendreau




Titre: Les mots d'Eunice 
Auteure: Gabriella Gendreau 
Illustratrice: Nahid Kazemi
Éditeur: Isatis 
Genre: Album 4 ans + 
Parution: Septembre 2017










Ce livre raconte l'histoire d'Eunice qui a quitté son pays, la Côte d'Ivoire, pour venir s'installer au Canada avec son père et sa grand-mère. L'auteure ne nous confie pas la raison, mais, malheureusement, sa maman n'a pas pu les suivre. Déjà, le scénario de cette histoire est touchant, mais la prose de l'auteure ajoute une grande profondeur aux sentiments d'Eunice. Gabriella Gendreau utilise plusieurs figures de style pour imager à la perfection ce qui se passe dans le cœur, la tête et le corps de cette fillette. À la lecture, il devient alors impossible de ne pas s'abreuver des écrits de l'auteure: on accompagne Eunice, le cœur serré, dans sa quête aux mots.

D'une page à l'autre, les personnages interagissent dans un décor beige et bleu, amenant, tout à la fois, un peu de soleil et de mélancolie au récit. Sur quelques pages, l'illustratrice fait danser et tourbillonner des mots autour de la petite fille : c'est magnifique et, accompagnés des écrits de l'auteure, ce sont mes pages préférées.

C'est un livre qui sensibilise les enfants sur plusieurs points. D’abord, l’auteure attire l’attention sur la situation d’Eunice qui immigre au Canada et, donc, sur la difficulté de s’adapter à un nouvel environnement. Aussi, Gabriella aborde le mutisme sélectif d'une manière simple et douce. Les enfants, en écoutant le récit, comprennent parfaitement l'ampleur de la peine de la jeune fille, développent de l'empathie à son égard et s'ouvrent à ce que ressentent les autres (tristesse, douleur). C'est un récit qui m'a beaucoup touchée et j’ai adoré le raconter à mes enfants, les questionner et récolter leurs ressentis.






Merci aux éditions de l'Isatis
pour ce récit touchant   




   

lundi 14 mai 2018

Il était 26 fois - Karine Glorieux




Titre: Il était 26 fois
Auteure: Karine Glorieux
Illustrateur: Jacques Laplante
Éditeur: de la Bagnole 
Genre: Abécédaire 3 ans + 
Parution: Avril 2018









Pour ceux qui ne le savent pas encore, chez moi, nous raffolons des abécédaires. On les dévore encore et encore. Joindre l'utile à l'agréable, voilà une raison pour laquelle je les aime tant. Mais, est-ce que cela revient toujours du pareil au même? Personnellement, je ne trouve pas, puisque tous les abécédaires ont leurs spécificités qui les rendent riches, amusants et intéressants. 

Avis aux amoureux des animaux, ce livre regorge de bêtes: petites et grosses, féroces et inoffensives, mais toutes autant divertissantes. D'Ambroise l'alligator à Zoé le zèbre en passant par Igor l'Iguane, Ulysse l'Urubu et plusieurs autres, les enfants découvrent les sons associés aux lettres. Pour chacune d'entre elle, une véritable petite histoire dévoile les péripéties d'un personnage en question, s'étirant d'un à trois petits paragraphes. Ce qui est intéressant avec cette formule, c'est le fait que plusieurs sonorités peuvent être démontrées. Comme par exemple, pour la lettre c, l'auteure a utilisé des mots débutant parfois par ch parfois par un c dur.




Cependant, comme la plupart des abécédaires, certaines lettres m'ont déçue. C'est le cas du Q et du W qui sont représentés par un chien dont le prénom commence par la lettre en question. Je crois que le quetzal, le quokka, le wapiti et le wallaby auraient bien pu jouer les animaux vedettes pour ces deux lettres. Aussi, pour quelques rares cas, dans certaines histoires, il y a parfois de la répétition. La langue française a tellement un grand registre qu'il aurait été possible, je crois, d'y porter une attention et de varier certains mots de vocabulaire. 


Malgré cela, je prends toujours un plaisir fou à prononcer des phrases qui contiennent plusieurs mots débutant par la même lettre. Mes enfants adorent faire le bruit des lettres et m'écouter mettre l'accent sur chaque début de mot qui la contient. Les images sont loufoques et le texte est rigolo. De plus, le format géant de l'album permet aux enfants d'observer les détails et ils en sont encore plus fascinés. Ensemble, ce duo a créé quelques éclats de rire dans ma maisonnée. 







pour ce voyage au cœur des lettres



jeudi 10 mai 2018

Escape Box - Pirates


Série: Escape Box
Thème: Pirates
Auteur: Stéphane Anquetil 
Éditeur: 404
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Coffret d'énigmes
Parution: Avril 2018










Le concept des Escape rooms est devenu de plus en plus populaire au cours des derniers mois. Maintenant, il est possible le faire à la maison, par nous-même, avec les Escape boxes. Lorsque j'ai vu la petite boîte, j'ai aussitôt pensé que cela pourrait être une chouette idée pour la fête à ma fille qui approchait à grand pas. Le thème m'a plutôt inspirée et je ne me suis pas contentée que du contenu de la boîte: j'ai plongé les enfants dans une réelle ambiance de piraterie avec de petits foulards à nouer sur leur tête, ainsi qu'un vrai coffre au trésor peinturé en or.





En tout premier lieu, le maître du jeu cache quelques cartes dans une pièce et en garde quelques-unes en main, tout proche. Ensuite, les enfants sont invités à venir dans ladite pièce pour entendre une courte histoire, d'une durée de deux ou trois minutes, racontée par le maître du jeu: ce qui les met encore plus dans l'ambiance. Carte et boussole en main, les petits sont enfin prêts à débuter l'aventure. On démarre alors la piste sonore (à télécharger). Parmi les bruits de vagues et les coups de canon, les enfants regroupent les cartes qui se ressemblent dans le but de résoudre les énigmes. Lorsqu'ils réussissent à en solutionner une, les petits pirates gagnent une des cartes que le maître du jeu gardait en main. 

Leurs capacités de logique, de lecture, d'écriture et de calculs mathématiques sont mises à l'épreuve avec ces dix énigmes à résoudre qui offrent différents niveaux de difficultés.  Mes petits pirates de sept ans ont parfois nagé dans le néant et j'ai dû les guider et les aiguiller à quelques reprises. Néanmoins, le plaisir était au rendez-vous. Quand le narrateur de la bande sonore a annoncé qu'il ne restait que dix minutes avant la fin, le stress s'est fait sentir: les enfants étaient super excités et espéraient tant pouvoir ouvrir le coffre. Grâce à leurs connaissances (et à papa qui a reculé la bande sonore - ni vu ni connu - de quelques minutes en cours de route) les pirate ont su obtenir le trésor du coffre: de magnifiques pièces d'or (en chocolat). 

Nous avons adoré le concept et les énigmes qui permettent de se creuser les méninges: l'ambiance était survoltée. Juste un petit détail: je changerais l'âge minimal pour permettre aux enfants d'être plus autonomes dans leurs démarches et capables d'accomplir la mission presque seuls. Assurément, je referai cette escape box, pour une fête d'enfant de neuf ou dix ans. 










Merci à Interforum Canada   
pour cette belle chasse au trésor




lundi 7 mai 2018

Mon livre pop-up: Les dinosaures - Fiona Watt




Série: Mon livre pop-up
Titre: Les dinosaures
Auteure: Fiona Watt 
Éditeur: Usborne
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Documentaire 3 ans + 
Parution: Octobre 2016









Mon livre pop-up des dinosaures est un mini documentaire pour les tout-petits. Au fil des pages, cinq espèces sont représentées, à l'aide d'une phrase chacune: les ptérosaures, les brachiosaures, les tricératops, les vélociraptors, ainsi que le tyrannosaure. Le jeune lecteur apprend lesquels volent, mangent aux arbres, possèdent des cornes pointues, sont rapides et lequel est le plus terrifiant. 

L'auteure ne s'aventure pas dans les détails, mais cela est juste parfait pour un jeune public. De plus, les couleurs éclatantes et les pop-ups allumeront une étincelle dans les yeux de vos tout-petits. Les dinosaures sortent littéralement des pages et la façon dont le montage est fait donne l'impression qu'ils bougent réellement, qu'ils sont vivants. Je me suis moi-même amusée à faire battre des ailes les ptérosaures et à faire manger les brachiosaures. 

Quant à la qualité, elle est superbe. Comparativement à plusieurs autres livres pop-up qui sont ultra-fragiles, les pages de celui-ci peuvent être déployées au complet, sans qu'aucun montage ne se brise. Évidemment, un adulte doit accompagner les plus petits, mais il n'y a aucune crainte à ouvrir grand les pages. Malgré sa simplicité, je crois que c'est un de mes livres pop-up préférés. Et, je crois que mon garçon partage mon avis puisqu'il le traîne partout depuis quelques jours. C'est un livre que je suggère à des enfants qui ont entre trois et cinq ans. 















De la même auteure: 

200 idées pour peindre et peinturer: X

pour ce moment lecture